Vous êtes ici : AccueilDécouvrir TresquesPatrimoine

Tresques signifie trois eaux, trois cours qui traversent la commune de part en part :

La Tave, rivière principale, La Veyre qui se jette dans la première en amont du village et Pépin, petit ruisseau le long duquel se trouvaient des moulins au Moyen-Age.

La christianisation d’une ancienne villa gallo-romaine serait à l’origine de l’implantation de 4 chapelles qui dépendaient du duché d’Uzès créé en 418. Elles se trouvaient sur des domaines appartenant au royaume, au seigneur de Tresques ou aux bénédictins de St Pierre de Castres . Il n’en reste que 3 aujourd’hui.

Chapelle Ste Madeleine des Pêcheurs :
Aujourd'hui en ruine, elle serait due aux bénédictins qui ont desséché l'étang près duquel elle s'élevait. Le quartier porte toujours le nom d'e « l'Etang ».
 
Chapelle St Pierr de CastresChapelle de St Pierre de Castres
Isolée sur le plateau de Lacau, elle se trouve à l'opposé de l'oppidum gallo-romain du Camp de César (commune de Laudun). Une première communauté de bénédictins s'y serait établie à l'époque gallo-romaine, avant de s'installer en 948 à St Saturnin du Port (actuellement Pont St Esprit). En mars 1629, elle aurait servit de refuge aux laudunois lors de la peste. Peu avant 1789, il y avait peut-être encore des moines dans ce lieu de retraite. Un pèlerinage s'y déroulait le 1er Août.
 
 
Chapelle St Martin de Jussan
Probablement construite sur l'emplacement d'une villa gallo-romaine, elle s'élève à 1km au nord de la commune. Une petite bourgade s'était établie placé sous la juridiction royale. L'édifice se trouverait sur une voie secondaire menant à St Gilles. Ce tracé était emprunté par les allemands et les suisses lors du pèlerinage vers St Jean de Compostelle.
Jusqu'au 14ème, elle est une église paroissiale. Elle tombe ensuite dans la juridiction des seigneurs de Tresques, Philippe et Cathelin de Combes. Au 19ème, elle devient la chapelle funéraire de la famille Vogüé qui la cède à la commune en 1971.
 
L'Eglise Notre Dame de Tresques
L'église a pour origine la chapelle castrale. Au sommet de la colline de Tresques, s'élevait dès le 11ème, le château des Sabran ainsi qu'une chapelle oratoire. Lorsque la chapelle St Martin de Jussan est abandonnée, l'oratoire devient église paroissiale. Au 14ème, elle est agrandie et agrémentée d'un clocher en forme de tour carrée. Au 15ème, Philippe de Combes, fait aménager une nouvelle nef après avoir fait abattre une partie des remparts médiévaux.
Au cours des guerres de religions, elle est endommagée à quatre reprises. La Révolution Française la profane. Ce n'est qu'en 1870 que vont débuter les nombreuses réparations jusqu'en 1892, où l'église paroissiale est reconstruite dans le style néo-roman, à l'exception de la partie orientale qui sera conservée.
 
tour-de-guetLa tour de guet
Elle se situe au sommet du village, face à l'église. Sa position en fait un poste de surveillance du bourg castral qui se développe dès le 11ème (le castrum étant cité dès 1199). De son sommet , une vue à 360° sur toute la vallée de la Tave, du Rhône et des châteaux de St Victor la Coste, Gicon, Sabran et la Bastide d'Engras.
Elle servira de prison lors des guerres de religion, puis deviendra un pigeonnier en 1670.
 
Le château des Sabran
Pris dans les remparts, le castrum quo dicitur participait à la fortification du village dès 1060. Il subit de graves dommages au cours des guerres de religion. Au 17ème, sous l'impulsion de Louis de Vivet, seigneur de Tresques, il est entièrement reconstruit. Ses armoiries ornent le tympan accompagné de deux lions. En 1679, l'évêque d'Uzès autorise la construction d'une galerie qui met en communication le château et l'église paroissiale. A la Révolution Française, les armoiries sont bûchées et les archives brumées pour que les révolutionnaires ne puissent s'en saisir. Au 19ème, de nombreuses améliorations sont apportées au château. En 1812, un vaste parc est aménagé aux abords de la tave. A la fin du 19ème, les propriétaires cède des terres le long de la Tave pour y aménager un lavoir public.
Le château sera vendu dans les années 1980, il est alors loti et aménagé en appartements.
 

Accueil Mairie

du Lundi au Jeudi
de 9h00 à 12h00 & 13h30 à 17h30
Permanence Cadastre
le Jeudi de 9h30 à 11h30 uniquement


Fermé le Mardi matin


Vendredi
de 8h00 à 12h00 
et de 13h30 à 16h30

Tél.  04 66 82 01 17
Fax. 04 66 82 49 89
logo-m

Aller au haut